Nos engagements

++ --

L'ensemble de nos actions s'inscrivent dans le cadre d'une orientation RSE (Responsabilité Sociétale d'Entreprise).

Environnement, société et économie sont au coeur de nos préoccupations. L'adhésion au Pacte Mondial des Nations Unies illustre particulièrement notre volonté de progresser sur ces grands sujets.

 

Code d'éthique

Le Groupe TDF est doté d’un code d'éthique, qui décrit les principes d’exercice de ses activités dans le respect de l’éthique et des lois en vigueur.

 

Il s'agit d'un ensemble de règles qui régissent le comportement des entreprises, la conduite de tous les collaborateurs du Groupe et leurs rapports avec les différents partenaires internes ou externes. Il reflète notre engagement collectif de conformité aux réglementations en vigueur, de mise en œuvre de pratiques commerciales loyales, de lutte contre la fraude, et de transparence de l’information financière. Il aide chaque collaborateur à déterminer son comportement face à des situations concrètes, par référence à quelques principes clairs et précis.

Ce code fait avant tout appel à la responsabilité de chacun.


Au-delà de l’application du présent code, le Groupe encourage chacune de ses sociétés à définir et appliquer des règles déontologiques adaptées à leurs activités propres et aux environnements juridiques et réglementaires dans lesquels elles exercent spécifiquement leurs métiers.

Pacte Mondial des Nations Unies

En 2014, TDF s’est engagé auprès du Pacte Mondial des Nations Unies à soutenir directement ou indirectement ses 10 principes concernant le respect des Droits de l’homme et des normes internationales du travail, le respect de l’environnement et la lutte contre la corruption. 
 
Depuis 2015, TDF publie sa Communication sur le Progrès (ou COP pour "Communication On Progress") dans laquelle Olivier Huart, PDG de TDF, renouvelle son engagement et celui du groupe TDF à poursuivre son soutien au Pacte Mondial des Nations Unies.

Hygiène, sécurité, environnement

Charte et politique HSE

 

TDF associe le déploiement de ses activités et l'atteinte de ses objectifs industriels et commerciaux au respect des valeurs et de la réglementation en matière HSE (hygiène, sécurité, environnement).

Cet engagement est promu au plus haut niveau au travers d'une charte et d'une politique mises à disposition de tous et toutes.

 

La charte affiche l'éthique TDF reposant sur 10 principes.
 
La politique repose sur 4 piliers de maîtrise des risques (sécurité & santé, conditions de travail, sécurité des infrastructures, préservation de l'environnement) et présente l'organisation du management HSE et la communication nécessaire au partage de cette culture.
 
Ces deux documents consistent à affirmer et communiquer l'engagement de TDF de respecter la réglementation et les valeurs en matière d'HSE.

Intégration environnementale des sites TDF

TDF s’est doté d’une charte d’intégration des sites dans leur environnement. Les engagements s'articulent autour de trois axes :

  • L’intégration paysagère,
  • L’intégration radioélectrique,
  • L’intégration sociétale.

Cette politique d’intégration est un facteur de pérennité des sites et des services qui y sont accueillis.

 

L’intégration paysagère permet au site d’avoir une identité visuelle spécifique aux installations concernées, ou de se fondre dans l’identité visuelle existante. Elle est traitée sur les plans du territoire et du site concernés.

 

TDF s’efforce de limiter l’impact visuel de ses sites, en privilégiant l'harmonie avec leur environnement, en prenant en compte d’une part le choix du site dans un ensemble immobilier et d’autre part la recherche d’implantations sobres (utilisation d’édicules, regroupement des installations en milieu de terrasse,…).

Ainsi, TDF joue sur l’harmonie des couleurs (antennes contre une façade, peinture du pylône), des jeux de géométrie (antenne intégrée à l’architecture du bâtiment) ou l’organisation des espaces (aménagements paysagers).  
 

 

 

L’intégration radioélectrique permet de maîtriser et garantir l’exposition aux champs électromagnétiques en deçà des seuils réglementaires pour le grand public.

TDF mène une veille active dans le domaine des champs électromagnétiques qui traite des aspects de santé et de sécurité.

 

 

L’intégration sociétale permet au grand public et aux collectivités d’obtenir une information transparente et pertinente.

 

Le déploiement de nouveaux équipements radioélectriques suscite de nombreux questionnements de la part du public et des collectivités locales. TDF s'engage à y répondre, et se veut à l'écoute des interrogations et souhaite développer un dialogue constructif.

TDF s’engage à informer en toute transparence l’ensemble des acteurs concernés : collectivités, gestionnaires de sites (entreprises, bailleurs, propriétaires…), les occupants des sites, la population environnante ainsi que les médias, par une communication adaptée à chaque situation, basée sur des faits avérés (respect des normes, campagnes de mesures, résultats d’études scientifiques,…).

Exposition aux champs électromagnétiques

Pour le grand public comme pour son personnel intervenant sur les sites, TDF s'engage en matière d'environnement électromagnétique au travers :

  • Du respect de la règlementation en matière d'exposition des personnes,
  • De la gestion des brouillages potentiels,
  • D'une communication à destination de l'ensemble des parties prenantes.

 

Exposition du public

Les dispositions réglementaires qui s’appliquent sont celles du décret 2002-775 du 3 mai 2002 s’appuyant sur la recommandation 1999/519/CE du Conseil de l’Union Européenne.

Afin de limiter l’impact radioélectrique de ses installations et dans le cadre de la réglementation en vigueur, TDF s’engage à :

  • Réduire les champs électromagnétiques lorsque cela est possible tout en assurant la même qualité de service,
  • Fournir au bailleur les éléments techniques garantissant le respect de ces engagements (plans, caractéristiques des antennes, etc.),
  • Faire réaliser des campagnes de mesures de champs dans les établissements sensibles (établissements de soins, écoles, crèches, etc.) à la demande de la collectivité locale, et ponctuellement dans des lieux publics ou privés. Ces mesures sont réalisées par des laboratoires indépendants accrédités par le COFRAC (Comité Français d’Accréditation). Les rapports de mesures sont accessibles sur le site www.cartoradio.fr,
  • Informer les clients accueillis sur les sites de la démarche de TDF.

 

Exposition des professionnels TDF intervenant sur les sites

TDF a mis en place une démarche de protection des travailleurs contre les champs électromagnétiques, fondée sur les réglementations en vigueur.

 

En 2017, TDF s’est engagé dans la recherche sur l’exposition, en soutenant la chaire C2M, qui contribue par des travaux de recherche à la caractérisation, l’analyse et la modélisation des expositions aux ondes électromagnétiques induites par les systèmes et réseaux de télécommunications.

 

TDF respecte la directive européenne 2004/40/EC du 29 avril 2004 qui fixe les règles d’exposition à l’intérieur des sites, et a mis en place une démarche faisant en sorte que toutes les interventions soient réalisées dans le respect des limites réglementaires d’exposition professionnelle aux champs électromagnétiques. Un programme de formation sur le risque d’exposition est dispensé aux salariés TDF concernés.

Empreinte environnementale

Labels

 

 

En 2017, TDF a réalisé une refonte complète de ses implantations franciliennes, étendue en 2018 à ses principaux sites régionaux. Ces nouveaux bâtiments et environnements de travail s’inscrivent dans une démarche environnementale responsable, distinguée par plusieurs labellisations :

 

- Depuis 2014, le Centre d’Affaires de TDF (Montrouge – 92) est labélisé BBC-Effinergie 2005. Il respecte également les standards de la démarche HQE® (Haute Qualité Environnementale), grâce à la mise en œuvre :

  • De récupération d’eau pluviale, permettant d’alimenter les chasses d’eau des sanitaires et l’arrosage du jardin. L’eau récupérée représente 1/3 de l’eau utilisée sur l’ensemble du site.
  • De locaux permettant un tri efficace des déchets,
  • D’un local à vélo,
  • D’équipements faiblement consommateurs d’énergie.

- Le Centre d’Affaires a également obtenu le label MINERGIE®, distinguant les bâtiments consommant moins de 40kWh/m²/ an d’énergie primaire.

 

- Le site tertiaire de Lyon bénéficie quant à lui des certifications HQE, BREEAM et Effinergie+.

 

TDF est également signataire de la Charte « Bâtiments connectés – Bâtiments solidaires et humains ».

 

Espaces verts

 

 

Au Campus TDF, situé dans la commune des Lilas (93), l’aménagement des espaces verts s’inscrit dans une démarche privilégiant :

  • La réduction des consommations d’eau,
  • Les plantations mellifères,
  • L’association des végétaux plantés,
  • L’utilisation de plantes locales,
  • L’utilisation des déchets verts collectés en compostage.

A Lyon, les locaux comportent 900m² de jardin en cœur d’ilot et une végétalisation du toit, illustrant cet engagement environnemental.

 

Un toit végétalisé va également être installé à l'occasion de l'extension du datacenter de Bordeaux-Bouliac, permettant gains de performance thermique, rétention d'eau de pluie et sauvegarde de la biodiversité.

 

Consommation énergétique

 

 

TDF déploie sur ses sites des CVC Box (chauffage, ventilation, climatisation). Ce système de régulation des installations de génie climatique favorise le « free cooling » sur les sites de production, et a plusieurs objectifs :

  • Diviser par deux (ou plus) la consommation d’énergie,
  • Alerter sur les défauts de chaufferie, ventilation, climatisation,
  • Déclencher rapidement les interventions de techniciens.

Aujourd’hui, 82 box ont été installées. A terme, 150 CVC box devraient être mises en place.

 

Sur le site de Marseille Réaltor, une pompe à chaleur eau/eau d’une puissance de 120kW a été installée en 2016 en relève de chaudière. Le gain constaté sur la consommation de fioul sur l’ensemble du site est de l’ordre de 20 000 litres par an.

 

Sur ses sites de production, TDF s’engage à maîtriser sa production de déchets et à optimiser leur valorisation. En 2017, 207,6 tonnes de déchets ont ainsi été traitées. 20% ont fait l’objet d’une valorisation matière et 74% d’une valorisation énergétique.

Empreinte carbone

Bilan d'émission de gaz à effet de serre

TDF a réalisé la mise à jour de son bilan d'émissions des gaz à effet de serre (BEGES)

 

Ce BEGES réalisé par le bureau d’études Qualiconsult a été établi pour l’année 2014 et couvre le périmètre suivant :
 
Emissions directes produites par les sources fixes et mobiles et les émissions indirectes associées à l'énergie utilisée par l'entreprise (gaz, fuel, électricité, fuites de fluides frigorigènes). L'ensemble des sites de production et des sites tertiaires ainsi que la flotte de véhicules ont été pris en compte. 
Alors que le précédent BEGES en 2012 indiquait 37293 tonnes équivalent CO2, le total des émissions a été évalué à 28 158 tonnes équivalent CO2.
 
Ce résultat a été obtenu par une très forte diminution de 28% des émissions indirectes liées à la consommation d’électricité même si celle-ci reste le principal poste d'émissions.
L’installation de nouveaux procédés et l’emploi d’une nouvelle génération d’émetteurs de télécommunications, moins gourmande que la précédente, et l’arrêt des émetteurs analogiques suite au passage au tout numérique ont permis de réaliser des économies d’électricité et ainsi de réduire les émissions GES.
 
Suite au premier bilan GES réalisé en 2012, l’entreprise TDF avait pris l’initiative de sensibiliser ses collaborateurs à l’éco-conduite afin d’encourager la maîtrise de la consommation de carburants lors
des déplacements professionnels ainsi que d’investir dans de nouveaux véhicules plus économes en carburants. Ces efforts montrent une baisse importante de 28% des émissions de gaz à effet de serre concernant le poste d’émissions directes des sources mobiles à moteur thermique.
 
Enfin, pour le poste des émissions directes de sources fixes qui regroupent les postes de chauffage et de rafraichissement principalement des bâtiments utilisés par l’entreprise, les émissions de tonnes équivalent CO2 ont légèrement augmenté de 3%. Cette augmentation peut être due à un parc plus important de bâtiments, de nouveaux procédés installés, d’installations de chauffage, ventilation, rafraichissement vieillissantes ou liée aux conditions climatiques un peu plus rigoureuses.
 
TDF a fait réaliser des audits énergétiques de certains de ses sites afin d’identifier les pistes d’économies d’énergies supplémentaires. Les préconisations mises en avant dans le cadre des audits sont à l’étude.  L’entreprise va également continuer la sensibilisation de ses collaborateurs à l’éco-attitude dans les bâtiments et sur la route.