Groupe TDF : résultats annuels 2019

++ --

EN 2019, LE GROUPE TDF INVESTIT ET POURSUIT LE DÉPLOIEMENT DE SES INFRASTRUCTURES TÉLÉCOMS ET FIBRE 

 
TDF EST MOBILISÉ FACE AU COVID-19
Dans le contexte actuel de la pandémie du COVID-19, TDF met en place des mesures exceptionnelles dont l’objectif premier est la protection de ses collaborateurs. Sur ses activités de diffusion audiovisuelle et de télécommunication, services essentiels pour ses clients et la population entière, TDF met tout en œuvre pour assurer la continuité du service et renforce la sécurisation des opérations. Les déploiements de nouvelles infrastructures sont poursuivis dans la mesure du possible. Même si toutes les conséquences de la pandémie ne peuvent être précisément évaluées à ce stade, les activités de TDF sont de nature résiliente. 

En 2019, TDF affiche :
-    Un chiffre d’affaires de 654,8 millions d’euros en croissance de +3,2 % grâce aux déploiements d’infrastructures télécoms et fibre 

-    Un montant d’investissements en augmentation de +20,2 %, à hauteur de 305,9 millions d’euros, soit 46,7 % du chiffre d’affaires.

-    Une capacité industrielle renforcée avec 84 000 prises FttH construites et 307 nouveaux pylônes de télécommunication levés en 2019

-    Un EBITDA de 367,8 millions d’euros, en augmentation de +6,2 % 

 

Les chiffres de ce communiqué sont affichés hors nouvelle norme IFRS16 et en proforma des résultats des filiales Mediamobile, Bebanjo et Cognacq-Jay Image qui ont été cédées. Détails des chiffres en annexe.


Les résultats 2019 du Groupe confortent la stratégie d’investissements massifs conduite ces dernières années. Cette stratégie d’investissements organiques et de déploiement industriel a pour effet la croissance des infrastructures de Très haut débit fixe et mobile. Elle est amenée à se poursuivre.

 

•    Dans les infrastructures télécoms, le Groupe poursuit la construction de pylônes pour accélérer la couverture mobile du territoire. L’accélération de son programme de construction de pylônes et la commercialisation de ses infrastructures existantes, notamment pour répondre à l’accord du New Deal mobile signé en 2018 entre le Gouvernement, l’Arcep et les quatre opérateurs de téléphonie principaux, permettent au Groupe d’afficher des résultats en croissance. 

En 2019, 307 pylônes de télécommunications mobiles ont été levés, pour un total de plus de 800 depuis le lancement du programme de construction de pylônes en 2016. L’objectif des 1 000 pylônes levés est en passe d’être atteint en 2020.
Le nombre de points de présence a ainsi crû de +1,5 % (+5,1 % en proforma de l’effet de l’accord de partage de réseaux - ran sharing - entre Bouygues Télécom et SFR), notamment grâce au programme de construction de pylônes mené par TDF. 
L’activité d’accueil sur site (hébergement des opérateurs sur les sites du groupe TDF) est en croissance organique de +6,9%.

 

•    Dans la fibre, les déploiements sont bien amorcés. En 2019, le cap des 100 000 prises construites a été franchi, dans 164 communes, dont 84 000 en 2019. Avec ses 250 000 prises actuellement construites ou en cours de construction (soit un tiers des 750 000 prises à construire dans les quatre territoires qu’il a remportés, Val d’Oise, Yvelines, Loir-et-Cher/Indre-et-Loire et Maine-et-Loire), le groupe TDF confirme sa crédibilité et son expertise industrielle dans ce nouveau marché. La commercialisation est lancée sur tous les territoires. Les taux de pénétration commerciale sont de plus de 20 % pour les prises commercialisées depuis un an. Dans le Val d’Oise, le déploiement est en passe d’être terminé. 110 communes sont ouvertes à la commercialisation dont 80 depuis 2019.

 

•    Dans l’audiovisuel, les revenus stagnent depuis le choc du deuxième dividende numérique qui avait réduit le nombre de multiplex de la TNT de huit à six, du fait du transfert de la bande des 700 MHz aux opérateurs mobiles. Dans ce contexte, TDF poursuit sa maîtrise des coûts et des ressources, tout en proposant un service de qualité à ses clients.


Des investissements massifs et une capacité industrielle renforcée
En 2019, le groupe TDF poursuit sa stratégie d’investissements massifs dans les télécoms et la fibre et confirme ainsi son positionnement d’acteur industriel :

•    305,9 millions d’euros ont été investis, soit 46,7 % du chiffre d’affaires, en augmentation de +20,2 % par rapport à 2018. Parmi ces investissements opérationnels, 238,1 millions d’euros correspondent à des investissements de croissance, essentiellement dans les activités Télécoms et Fibre. 
•    Ces investissements massifs permettent au Groupe d’accélérer les déploiements des infrastructures pylônes et fibre pour le compte de ses clients, tout en maîtrisant ses coûts et ses ressources. Le Groupe a continué d’étendre son parc de sites qui regroupe désormais 18 600 sites commercialisables, dont 6 900 sites actifs (pylônes, tours, toits-terrasses, gares, etc.).
•    L’accélération du déploiement des infrastructures de type pylônes est rendue possible grâce à la capacité industrielle du groupe TDF, qui maîtrise le processus de construction de bout en bout. 

 

Au cours des dernières années, le Groupe TDF a cédé ses activités de services média et s’est pleinement recentré sur ses trois métiers principaux : les infrastructures de téléphonie mobile, le déploiement de la fibre optique et la diffusion audiovisuelle. Après Médiamobile en novembre 2018, la filiale Bebanjo a été cédée en novembre 2019. La cession de Cognacq-Jay Image (ex-Arkena) est effective depuis le 8 janvier 2020. 
Le rencentrage du Groupe sur les activités d’infrastructures et ses investissements accrus dans les infrastructures mises à disposition de ses clients, combinés à une maîtrise de ses charges, permet d’en améliorer la profitabilité. L’EBITDA progresse de + 6,2 % en organique à 367,8 millions d’euros.


Opérateur d’infrastructures et aménageur numérique, le Groupe TDF contribue à assurer la réception de la télévision numérique terrestre et de la radio pour tous les Français. Grâce au développement de ses infrastructures, le Groupe participe à l’amélioration de la connectivité Très haut débit fixe et mobile, essentielle pour la société française. 


Olivier Huart, Président-Directeur Général du groupe TDF, a déclaré :
Investir nous permet d’accroître notre parc d’infrastructures et donc d’afficher des résultats en croissance. Forts de notre capacité industrielle, nous confirmons la poursuite de cette stratégie centrée sur nos investissements et sur le déploiement de nos infrastructures télécoms et fibre pour améliorer la couverture numérique du territoire.