Innovation

++ --

L'innovation ouverte : un nouveau souffle pour le Groupe TDF

Dans le cadre de notre plan stratégique, l’innovation ouverte et participative a succédé à la R&D traditionnelle. Le Groupe peut ainsi développer pour ses clients des solutions adaptées à la mutation rapide de leurs marchés.
 

Projets collaboratifs

TDF participe à différents projets collaboratifs pour soutenir des études de développement et d'innovation avec des partenaires industriels ou académiques. Objectif : permettre d'anticiper l'arrivée de nouvelles technologies et systèmes et préparer leur déploiement.



Object's World GLOBAL ITV H2B2VS SmartCAST

Object's World

L'ambition du projet est d'ancrer et de pérenniser sur le territoire français l'émergence d'une filière novatrice de l'Internet des Objets et de répondre ainsi aux marchés de la gestion de réseaux de capteurs en zone étendue et des applications Machine To Machine (M2M). Pour cela le projet a pour vocation de stimuler le développement de capteurs innovants et du réseau de capteurs en zone étendue et des applications M2M en profitant des marchés de volumes induits par les applications des plus grands groupes industriels français.

Au cœur du dispositif, un nouveau réseau de communication sera conçu et développé avec l'aide de TDF sur des sites pilotes puis sur l'ensemble du territoire. A l'instar du réseau GSM crée pour relier les Hommes, un tel réseau de télécommunication dédié aux objets permettra d'atteindre des objectifs ambitieux en terme de très faible consommation d'énergie, de rayonnement électromagnétique et de cout, et sera à même de fédérer une filière de capteurs autonomes et d'ouvrir le marché à des milliers d'applications qui ne pourraient pas être envisagées autrement.

Le succès du projet se caractérisera par l'émanation d'une toute nouvelle norme de communication dont l'application en premier lieu nationale, pourra être envisagée à un niveau international.

Financeur : BPI ISI

Partenaires
Sigfox, Axible, Telecom Design, Alpha MOS, Intesens, LCC, LETI, INRIA, CNRS, LDL

Site web : http://www.sigfox.com/fr/#!/technology

GLOBAL ITV

global ITV

GLOBAL ITV est un projet collaboratif entre des pays Européens et le Brésil. Il a pour objectif de définir un système qui permette la production de services interactifs de TV interopérables entre le Brésil et l’Europe. Une première phase passera par la coexistence de Ginga et HbbTV pour tenir compte du parc des récepteurs existants. Dans un deuxième temps, Brésil et Europe devront converger vers un système unique. Global ITV étudie les conditions du succès de cette opération.

TDF contribue ouvrant sa plate-forme de services ConnecTNT aux partenaires du projet. TDF montera également une plate-forme de test.
Ce projet permet à TDF de collaborer avec des partenaires majeurs comme l’IRT (Allemagne, leader du projet) sur la dernière version de la norme HbbTV et de constituer le banc de validation nécessaire à ses activités de TV connectée. Ce projet est également une opportunité de comprendre les besoins des pays émergents à l’heure où TDF s'engage dans des activités de conseils pour la numérisation des réseaux tel en Afrique.

Financeur : FP7 Commission Européenne

Partenaires
Europe: IRT , Fraunhoffer-Fokus, TDF,Retevision, A-Cing,Symelar, UER, W3C, Brésil USP (Université de Sao Paulo), UFPA (Université Fédérale de Para), UNESP (Université de l’Etat de Sao Paulo), UCB (Unviversité Catholique de Brasilia), UNICAMP (Université de Campinas), LSI-TEC (Laboaratoire Technologique de Systèmes Intégérés), BandTV, HXD

Site web : http://www.globalitv.org/

H2B2VS

Le projet H2B2VS (HEVC Hybrid Broadcast Broadband Video Services) vise le développement de nouveaux services pour des récepteurs connectés en utilisant la norme de codage HEVC. Le projet dont le leader est Thomson Vidéo Network est organisé en démonstrateurs nationaux qui traitent chacun une thématique : TNT pour la France, réseaux câblés pour la Finlande, satellite pour l’Espagne et la Turquie, sécurité pour la Suisse.

Le projet permettra à TDF de préparer la télévision du futur sur 3 axes :

  • La diffusion de programmes UHD (Ultra Haute Définition). Les premières diffusions ont été réalisées fin 2013 dans le cadre de ce projet sur la plate-forme Imagin lab de Rennes.
  • Les techniques de synchronisation des flux broadcast et broadband. H2B2VS a défini un dispositif (TEMI) qui a été retenu par les organismes normalisation MPEG et DVB/ETSI. TDF en a étudié l’impact sur les architectures des plates-formes qu’il opère.
  • Les nouveaux services dans la lignée de ConnecTNT. TDF s’est plus particulièrement investi dans la mise au point d'un service qui permet de naviguer simplement dans un programme diffusé (mise en pause, reprise, retour arrière etc ... )

Financeur : CELTIC/DGCIS (France)

Partenaires
France : TVNS (Thomson Video Networks), TDF, ARKENA,IETR –INSA Rennes, TPT (Telecom Paris Tech), Civolution, Nagra France
Espagne : Alcatel-Lucent, Hispasat
Finlande : VTT,TUT (Tampere University of Technology, Neusoft MS, Teleste,
Turquie :Argila, Basari Mobile, Vestel, Digiturk
Suisse : EPFL (Ecole Polytechnique de Lausanne), Nagra, HES-SO

Site web : http://h2b2vs.epfl.ch/

Smartcast

Le projet SmartCAST a pour objectif d'élaborer un système de diffusion hertzienne à longue portée, avec possibilité d'interactivité pour certains cas d'usage (voie de retour à bas débit). Tous les services proposés sont diffusés en accompagnement d'un programme de radiodiffusion sonore, suivant la norme DRM30. La cible concerne aussi bien les marchés grand-public que institutionnel.

L'utilisation des bandes Ondes Moyennes et Ondes Courtes permet d'envisager une desserte massive et à faible coût, dans des zones difficiles à atteindre, ou en déficit d'infrastructures. Cette approche peut ainsi constituer une alternative technique et économique crédible, par rapport à d'autres systèmes hertziens existants. Elle permettrait également de revaloriser cette ressource radioélectrique, dont l'exploitation conventionnelle connaît un fort déclin au plan international. Les développements portent sur l'élaboration de services et d'équipements, axés autour des deux marchés suivants :

  • La Navigation Maritime, avec un ensemble de services désigné sous le vocable "NavCAST".
  • La Radiodiffusion Internationale, avec un ensemble de services désigné sous le vocable "WideCAST".

Le synoptique ci-après correspond à la configuration NavCAST du projet, et permet de situer quels sont les différents sous-ensembles du système. Les développements correspondants sont déclinés dans une deuxième étape à l'environnement WideCAST.






SmartCAST est un projet collaboratif porté par TDF, et soutenu par le Fonds Unique Interministériel (FUI). Tous les partenaires associés au projet possèdent des compétences complémentaires, qui permettent de couvrir ainsi l'ensemble des études et développements afférents.

Ce projet d'une durée de 24 mois est subventionné par les établissements et organismes suivants:

Site web : http://www.images-et-reseaux.com/fr/content/smartcast

 

Une éolienne sur le site émetteur de Moyenneville (62)

Les équipes de l’industrie de TDF ont déployé une éolienne au sommet du site émetteur de Moyenneville dans le Nord Pas de Calais (62), culminant ainsi à plus de 127 mètres.
 

Cette éolienne à axe vertical, munie de trois pales, concaves repose sur un pylônet carré de deux mètres de haut spécialement conçu à cet effet.

 

 

 

 

Elle est prévue pour fournir une puissance de 10 KW par vent de 14 m/s. La production annuelle moyenne estimée est d’environ 25 000 kWh. Cette énergie produite servira à alimenter les relais télécoms ou radios en mode d’autoconsommation et assurera environ 20% de la consommation globale du site.

 

C’est une première réalisation de ce type pour TDF qui entend mettre en œuvre ce type d’innovation sur d’autres sites. Ainsi, une analyse des résultats obtenus sera menée à Moyenneville ainsi qu’une projection pour un déploiement sur de nouveaux sites éligibles.

Vers le broadcast mobile

B2M est une solution efficace et innovante pour assurer la livraison de contenus numériques multimédias riches et variés (presse, podcasts, TV de rattrapage, VOD, flux TV et radio) vers les terminaux mobiles (tablettes, smartphones). 
Ce projet, conçu et mené par TDF avec le soutien de l’état via le Fonds Stratégique pour la Société Numérique (en partenariat avec Airweb, Archos, DiBcom, Expway, l’Institut Télécoms et Immanens), mobilise les équipes de la direction Technique, de Cognacq-Jay Images et de la tour Eiffel depuis laquelle a lieu une expérimentation jusqu’au 31 décembre 2013.

 

Le service restart via Chromecast

TDF réalise le mariage de deux innovations majeures dans le domaine de la TV connectée : le Restart, qui permet à un téléspectateur de recommencer un programme au début alors qu’il arrive devant sa télévision après l’heure de démarrage, et le Chromecast, proposé par Google, qui permet de connecter très facilement la plupart des postes de télévisions actuellement en service.
 
Pour cette expérimentation, TDF réutilise le dispositif mis en place pour le service Salto. Il a suffi de développer une application compatible Chromecast pour lancer le service sur la tablette. En effet, le même flux video est utilisé pour reprendre son programme depuis le début sur sa TV, sa tablette ou encore sur sa TV équipée d’un dongle Chromecast.
 

Smart cities : quand la ville devient intelligente

Les écrans se multiplient autours de nous, interagissent entre eux et avec leur environnement, accompagnent le téléspectateur comme le citoyen dans sa vie de tous les jours.

 

 



TDF, en tant que logisticien des contenus et data via ses plate-formes de connectivité ATAWADAC (Any Time, Any Where, Any  Device, Any Content) permet aux éditeurs de contenus, aux opérateurs de services, aux collectivités et plus largement aux acteurs de la vie urbaine d'amener de manières interactive et optimale leurs informations et contenus, leurs services sur tous les écrans qui nous entourent.

 


TDF est le leader européen des services de gestion, de transport et de livraison de contenus Multimedia et data, linéaires et non linéaires, adossés à un engagement de qualité de services élevée de bout en bout.
 

Focus sur l’IRT B-Com

La création de l’Institut de recherche technologique (IRT) B-Com, dont TDF est membre fondateur, en est un bon exemple. Focalisé sur les métiers du Groupe, cet IRT réalisera en partenariat la R &D d’une cinquantaine d’acteurs économiques et industriels autour des réseaux de télécommunication.

 


B-com est un des huit Instituts de Recherche Technologique (IRT) labellisés par l’Etat dont l’objectif est d’associer des partenaires publics et privés pour développer en commun des programmes de recherche de dimension mondiale, des plateformes technologiques et des formations afin d’atteindre l’excellence dans les filières les plus compétitives et créer les emplois de demain.


B-com verra le jour en avril prochain : les premières équipes d'ingénieurs s'installeront dans des locaux de la zone des Longchamps puis à Via Silva.


Piloté par Orange avec TDF, un GIE de PME, Inria, l'Irisa de Rennes, Supélec, Télécom Bretagne, l'université de Rennes 1 et le pôle de compétitivité Images 8c Réseaux, B-com se consacrera aux images et aux réseaux du futur, notamment dans le secteur de la santé.

Son objectif : innover au plus haut niveau mondial dans les domaines de l'image (ultra haute définition, 3D, réalité augmentée et virtuelle) ainsi que dans les réseaux fixes et mobiles ultra haut débit (5G).


B-com, dont le budget s'établit à 250 M€ sur 10 ans financés pour près de 50 % par l'État et les collectivités, veut fournir les solutions facilitant l'hyperconnectivité et les nouveaux usages liés au numérique. Ce campus de recherche devrait employer quelque 300 personnes et permettre la création de 2 000 emplois d'ici à 2020.