Développement durable

++ --

Au-delà du savoir-faire reconnu de TDF, l’entreprise se fixe pour objectif de travailler dans le respect le plus rigoureux de l’environnement et avec une qualité de service à la hauteur des attentes de ses clients.

Une entreprise, des hommes

TDF évolue dans un environnement riche de partenaires internes et externes

 


Le code de déontologie

 

Le groupe TDF est doté d’un code de déontologie qui décrit les principes généraux d’exercice de ses activités en vue du respect de l’éthique et des lois en vigueur.

 

C’est un ensemble de règles qui régissent la conduite de tous les collaborateurs du Groupe et leurs rapports avec les différents partenaires internes ou externes. Il reflète notre engagement collectif de conformité aux réglementations en vigueur, de mise en œuvre de pratiques commerciales loyales, de lutte contre la fraude, et de transparence de l’information financière. Il aide chaque collaborateur à déterminer son comportement face à des situations concrètes, par référence à quelques principes clairs et précis.


Au-delà de l’application du présent code, le Groupe encourage chacune de ses sociétés à définir et appliquer des règles déontologiques adaptées à leurs activités propres et aux environnements juridiques et réglementaires dans lesquels elles exercent spécifiquement leurs métiers.

 

Quelques actions

 

Handicap :
Au printemps 2012, la direction des Ressources Humaines a confié au cabinet JLO Conseil la réalisation d’un diagnostic handicap. Le comité handicap, composé d’une dizaine de salariés, s’est ensuite réuni pour échanger sur les résultats de ce diagnostic qui a permis d’identifier les freins et les leviers à prendre en compte pour la mise en place d’actions concrètes au sein de l’entreprise :

  • Huit collaborateurs répartis sur tout le territoire ont ainsi été formés afin de devenir les référents handicap auprès de leurs collègues. Leur rôle est principalement de renseigner et pour accompagner les salariés handicapés dans leurs démarches de reconnaissance  et de  jouer le rôle d'interface avec les principaux acteurs pour l'aménagement du poste de travail.
  • La semaine du handicap qui a lieu au mois de novembre est l’occasion de proposer des actions de communication et de sensibilisation au handicap vers les salariés : ateliers de mise en situation, petit-déjeuner servi par un ESAT

Télétravail :
La Direction et les Organisations Syndicales CFDT et CFE-CGC ont signé fin 2012, l’accord relatif à la mise en place du télétravail au sein de TDF. Il est désormais possible pour les salariés d'envisager de travailler un ou deux jours par semaine à leur domicile.

 

Cet accord résulte d’une volonté de la Direction de concilier davantage les besoins opérationnels et organisationnels de l’entreprise avec les rythmes personnels et professionnels des collaborateurs.

L'empreinte carbone de TDF

Bilan d'émission de gaz à effet de serre

TDF a réalisé la mise à jour de son bilan d'émissions des gaz à effet de serre (BEGES)

 

Ce BEGES réalisé par le bureau d’études Qualiconsult a été établi pour l’année  2014 et couvre le périmètre suivant :
 
Emissions directes produites par les sources fixes et mobiles et les émissions indirectes associées à l'énergie utilisée par l'entreprise (gaz, fuel, électricité, fuites de fluides frigorigènes). L'ensemble des sites de production et des sites tertiaires ainsi que la flotte de véhicules ont été pris en compte. 
Alors que le précédent BEGES en 2012 indiquait 37293 tonnes équivalent CO2, le total des émissions a été évalué à 28158 tonnes équivalent CO2.
 
Ce résultat a été obtenu par une très forte diminution de 28% des émissions indirectes liées à la consommation d’électricité même si celle-ci reste le principal poste d'émissions.
L’installation de nouveaux procédés et l’emploi d’une nouvelle génération d’émetteurs de télécommunications, moins gourmande que la précédente, et l’arrêt des émetteurs analogiques suite au passage au tout numérique ont permis de réaliser des économies d’électricité et ainsi de réduire les émissions GES.
 
Suite au premier bilan GES réalisé en 2012, l’entreprise TDF avait pris l’initiative de sensibiliser ses collaborateurs à l’éco-conduite afin d’encourager la maîtrise de la consommation de carburants lors
des déplacements professionnels ainsi que d’investir dans de nouveaux véhicules plus économes en carburants. Ces efforts montrent une baisse importante de 28% des émissions de gaz à effet de serre concernant le poste d’émissions directes des sources mobiles à moteur thermique.
 
Enfin, pour le poste des émissions directes de sources fixes qui regroupent les postes de chauffage et de rafraichissement principalement des bâtiments utilisés par l’entreprise, les émissions de tonnes équivalent CO2 ont légèrement augmenté de 3%. Cette augmentation peut être due à un parc plus important de bâtiments, de nouveaux procédés installés, d’installations de chauffage, ventilation, rafraichissement vieillissantes ou liée aux conditions climatiques un peu plus rigoureuses.
 
TDF a fait réaliser des audits énergétiques de certains de ses sites afin d’identifier les pistes d’économies d’énergies supplémentaires. Les préconisations mises en avant dans le cadre des audits sont à l’étude.  L’entreprise va également continuer la sensibilisation de ses collaborateurs à l’éco-attitude dans les bâtiments et sur la route. 

L'environnement de nos sites

TDF s’est doté d’une charte d’intégration des sites dans leur environnement. Elle décrit les engagements que l’entreprise entend mettre en œuvre selon trois axes.

  • L’intégration paysagère,
  • L’intégration radioélectrique,
  • L’intégration sociétale.

Cette politique d’intégration est un facteur de pérennité des sites et des services qui y sont accueillis.

 

L’intégration paysagère permet au site soit d’avoir une identité visuelle spécifique aux installations concernées, soit de se fondre dans l’identité visuelle existante.

 

Elle est traitée sur deux plans distincts et complémentaires :

  • Celui du territoire (commune, agglomération…) en privilégiant les sites qui optimisent les différentes contraintes et en jouant pleinement le rôle de mutualisateur d’infrastructures, pour limiter le nombre de sites radioélectriques.
     
  • Celui du site (bâtiment terrain…) en privilégiant l’harmonie du site avec son environnement visuel. Ceci ne signifie pas dissimulation ou camouflage.

 

 

 

 

Les moyens développés tiennent compte des impératifs liés notamment à la qualité de service, aux impératifs techniques et des coûts des solutions proposées par TDF à ses clients.

Ainsi, TDF joue sur l’harmonie des couleurs (antennes contre une façade, peinture du pylône), des jeux de géométrie (antenne intégrée à l’architecture du bâtiment) ou l’organisation des espaces (aménagements paysagers).  

TDF anticipe le regard du piéton et des populations environnantes sur les installations, notamment en milieu urbain. Il s’efforce de limiter l’impact visuel en privilégiant d’une part le choix du site dans un ensemble immobilier et d’autre part la recherche d’implantations sobres (utilisation d’édicules, regroupement des installations en milieu de terrasse,…).

 

L’intégration radioélectrique permet de maîtriser et garantir l’exposition aux champs électromagnétiques en deçà des seuils réglementaires pour le grand public.

 

 

 

TDF mène une veille active dans le domaine des champs électromagnétiques qui traite des aspects de santé et de sécurité.

 

L’intégration sociétale permet au grand public et aux collectivités d’obtenir une information transparente et pertinente.

 

Le développement de la téléphonie mobile nécessite l’installation de nouvelles infrastructures radioélectriques, et suscite de nombreux questionnements de la part du public et des collectivités locales :

  • Que trouve t-on sur une antenne relais ?
  • Est-ce dangereux ?
  • Existe-t-il des études scientifiques sur le sujet ?

Toutes ces questions liées à l’activité radioélectrique sont naturelles. C’est pourquoi TDF s’engage à y répondre au mieux, notamment dans les zones urbaines où la population est plus dense. TDF se veut à l’écoute des interrogations et souhaite développer un dialogue constructif.

TDF s’engage à informer en toute transparence l’ensemble des acteurs concernés : collectivités, gestionnaires de sites (entreprises, bailleurs, propriétaires…), les occupants des sites (salariés locataires…), la population environnante ainsi que les médias, par une communication adaptée, basée sur des faits avérés (respect des normes, campagnes de mesures, résultats d’études scientifiques, …).

Les engagements de TDF

TDF participe aux instances de normalisation du Comité européen de normalisation (CENELEC).

 

Dans ses activités de gestionnaires de sites et de radiodiffuseur, TDF garantit le respect des différentes dispositions réglementaires. Celles-ci fixent les exigences vis-à-vis des effets de l’exposition du public aux champs électromagnétiques à l’extérieur des sites comme à l’intérieur pour les intervenants professionnels.

Par ailleurs, afin de limiter l’impact radioélectrique de ses installations et dans le cadre de la réglementation en vigueur, TDF s’engage à :

  • Réduire les champs électromagnétiques lorsque cela est possible tout en assurant la même qualité de service.
  • Fournir au bailleur les éléments techniques garantissant le respect de ces engagements (plans, caractéristiques des antennes, etc.)
  • Faire réaliser des campagnes de mesures de champs dans les établissements sensibles (établissements de soins, écoles, crèches, etc.) à la demande de la collectivité locale, et ponctuellement dans des lieux publics ou privés. Ces mesures sont réalisées par des laboratoires indépendants accrédités par le COFRAC (Comité Français d’Accréditation). Les rapports de mesures sont accessibles sur le site www.cartoradio.fr
  • Informer les clients accueillis sur les sites de la démarche de TDF

Les dispositions réglementaires pour le grand public

Les dispositions réglementaires qui s’appliquent sont celles du décret 2002-775 du 3 mai 2002 s’appuyant sur la recommandation 1999/519/CE du Conseil de l’Union Européenne.

 

Limites d’exposition du public

  • 100 MHz (Radio) : 28V/m
  • 470 MHz (Télévision) : 31V/m
  • 900 MHz (TV ou Téléphonie mobile) : 41V/m
  • 1800 MHz (Téléphonie mobile) : 58V/m
  • 2100 MHz (Téléphonie mobile) : 61V/m

Pour en savoir plus, consultez le décret 2002-775 du 3 mai 2002.

L’exposition des professionnels intervenants sur les sites

TDF respecte également la directive européenne 2004/40/EC du 29 avril 2004 qui fixe les règles à l’intérieur des sites.

 

Les niveaux de champs les plus élevés se trouvent à proximité immédiate des antennes là où seuls les professionnels autorisés, informés par les plans de prévention et équipés, ont accès.

TDF anticipe les actions à mener. Il a notamment développé un savoir-faire en métrologie et simulation, et un programme de formation sur le risque d’exposition a été dispensé aux salariés. Les 250 salariés les plus concernés ont reçu une formation spécifique.

TDF a mis en place une démarche permettant que toutes les interventions soient réalisées dans le respect des limites réglementaires d’exposition professionnelle aux champs électromagnétiques.

Par ailleurs, des règles d’ingénierie des points de services radioélectriques dans les pylônes sont imposées pour tous les nouveaux points de services afin de réduire les niveaux de champs à l’intérieur des pylônes.

Pour évaluer les contraintes lors de la conception radioélectrique de nouveaux services ou sites, TDF a développé les moyens et outils de simulation nécessaires. Ainsi pour la conception d’antennes, TDF réalise des mesures et des analyses théoriques avec un logiciel de conception dédié « Projet 3D ». Ce logiciel, créé par TDF, permet de calculer les diagrammes de rayonnement de groupements d’antennes en trois dimensions.

Pour en savoir plus

Vous pouvez également retrouver de l’information sur les sites Internet suivants :

Ministère du travail, de l’emploi et de la santé : portail radiofréquences santé et environnement
www.radiofrequences.gouv.fr

Fiches  sur les antennes relais et les obligations des opérateurs
http://www.radiofrequences.gouv.fr/IMG/pdf/Fiche_antennes-relais.pdf
http://www.radiofrequences.gouv.fr/IMG/pdf/Fiche_obligation_reglementaire_des_operateurs.pdf

ANFR
www.anfr.fr/fr/protection-controle/exposition-du-public.html

ANSES (précédemment AFFSET)
www.anses.fr rubrique Santé environnement  - radiofréquences

OMS : champs électromagnétiques et santé publique
Champs électromagnétiques : www.who.int/peh-emf/fr

Station de base et technologies sans fil
www.who.int/mediacentre/factsheets/fs304/fr/index.html

Téléphones portables
www.who.int/mediacentre/factsheets/fs193/fr

Cartoradio : localisation des émetteurs, emplacement des mesures, rapport de mesures www.cartoradio.fr

Les ondes mobiles : conseils sur le bon usage du portable www.lesondesmobiles.fr