Résultats annuels 2017

++ --

-    Un chiffre d’affaires en hausse 
-    Un EBITDA en progression, à 52,4 % du chiffre d’affaires 
-    Une stratégie d’investissements dans les télécoms et la fibre maintenue en 2018


Retour à la croissance 
L’exercice 2017 marque un retour à la croissance (+0,4 %) pour le groupe. Le chiffre d’affaires s’établit à 676,8 millions d’euros :

•    Dans les télécoms, la croissance organique des activités d’hébergement des opérateurs sur les pylônes et les toits-terrasses est très forte (+7,4 %). Cela confirme une bonne dynamique de marché sur ce secteur avec la volonté d’améliorer la couverture mobile, le déploiement de la 4G, la densification des réseaux, etc. Pour le groupe, cela se traduit par une augmentation de son maillage en points hauts (+15,2 % de points de présence). 
Par ailleurs, le groupe a signé un contrat majeur de 25 ans avec la SNCF pour l’exploitation de nouveaux sites antennaires « indoor » et « outdoor » sur un parc d’environ 3000 gares en métropole.

•    Dans les services de diffusion audiovisuelle, la décroissance des revenus était anticipée. Celle-ci est principalement due à l’arrêt des deux multiplexes de Télévision Numérique Terrestre (TNT) en avril 2016.

 

Une crédibilité confirmée dans la fibre optique
En 2017, le groupe a poursuivi son ambition d’étendre son métier d’opérateur d’infrastructures à la fibre optique. Grâce à son expertise, il est devenu un opérateur légitime et crédible dans ce secteur. 

Trois appels d’offres ont été gagnés en 2017 - Val d’Oise (RIP), Yvelines (AMEI) et Val de Loire (RIP) - et un quatrième a été gagné tout début 2018 - Anjou (RIP) - totalisant plus de 700 000 prises à déployer.

 

L’engagement dans une forte politique d’investissement se poursuit 
Fort d’une structure financière stable et d’activités historiques robustes et profitables, le groupe a investi 32 % de son chiffre d’affaire essentiellement dans les réseaux mobiles et les infrastructures numériques, dans le cadre d’une stratégie ambitieuse. 

La croissance du chiffre d’affaires s’est faite avec une profitabilité maîtrisée : sur les activités historiques, hors coûts de développement de l’activité fibre, l’EBITDA ajusté progresse de 2,1 %.

L’efficacité commerciale de l’entreprise a perduré sur 2017 : le carnet de commande progresse de 2,9%, pour atteindre un haut niveau de 2 733 millions d’euros, soit l’équivalent de quatre années de chiffre d’affaires.


Une stratégie d’investissement ambitieuse pour 2018
2017 a confirmé le rôle de TDF en tant qu’opérateur d’infrastructures clé dans le développement de la couverture très haut débit, médias et télécoms, mobile et fixe.

 

•    Plusieurs centaines de pylônes à construire 
En 2018, le groupe accélère son programme de construction de pylônes, conformément à la volonté des pouvoirs publics, en particulier le long des axes de transport et en zones rurales. En vue de densifier la couverture des territoires en matière de très haut débit mobile, l’ambition est de lever et mettre à disposition, des clients opérateurs, plusieurs centaines de pylônes avant la fin de l’année.

Depuis deux ans, le parc de sites existant du groupe a sensiblement augmenté : +17 % en 2016 et à nouveau +17 % en 2017. Aujourd’hui 13 900 sites sont exploités par TDF contre 11 850 fin 2016.

•    Fibre optique : priorité au déploiement 
En 2018, la priorité sera donnée au déploiement dans le domaine de la fibre. Pour le groupe, cela représente plusieurs dizaines de milliers de prises à installer en 2018 sur les 700 000 prises confiées par les territoires. 

•    Audiovisuel : vers une modernisation de la plateforme TNT 
La télévision Numérique Terrestre (TNT) reste le mode de diffusion de la télévision majoritaire en France (52 %). Cette année, le groupe s’inscrit dans les perspectives d’avenir de la TNT définies par le CSA et continuera d’accompagner les grandes chaînes clientes, en visant la constante amélioration de la qualité de service. TDF choisit l’innovation pour répondre aux défis (notamment les Jeux Olympiques de Paris 2024) qui imposeront la modernisation de la plateforme TNT, alors enrichie par l’Ultra Haute Définition et des services attendus par les téléspectateurs et les chaînes.

 

Olivier Huart, Président Directeur Général du groupe TDF, a déclaré à cette occasion : « La transformation profonde de TDF que nous avons engagée avec tous les collaborateurs de l’entreprise depuis 2011 porte ses fruits. Notre chiffre d’affaires est en progression, notre profitabilité est de retour et notre carnet de commandes progresse de 2,9%. L’exercice 2017 démontre la pertinence des ambitions fixées. En 2018, nous poursuivrons sur cette dynamique en nous appuyant sur une stratégie d’investissements ciblée et sélective, dans les télécoms et la fibre notamment. »