L’avenir de l’Ultra HD se dessine en Bretagne

++ --
Rennes, le 23 octobre 2013
 
Images & Réseaux, fort de sa plateforme d’expérimentation ImaginLab et de son réseau DVB T2 opéré en partenariat avec TDF, a lancé le projet collaboratif de Recherche et Développement « Ultra », projet qui regroupe une dizaine d’acteurs du secteur. Ce projet collaboratif a pour objectif de faciliter la diffusion et la réception de contenus en Ultra HD, et développer ainsi de nouveaux usages. L’ensemble des partenaires travaillent ainsi main dans la main au futur de la télévision numérique sur toute la chaîne de l’image, du codage/transcodage temps réel jusqu’au décodage, en passant par le transport et la diffusion. Des aspects attendus également au niveau français par le CSA, la DGCIS et le CGEIET dans la définition de la TNT pour l’horizon 2015-2020.
 

DE LA DEMONSTRATION EXPERIMENTALE AUX SOLUTIONS COMMERCIALISABLES

 
Après s’être intéressé à la perception par les utilisateurs lors de l’événement « La Traviata sur écran(s) », Images & Réseaux avec tous ses partenaires démontre via le projet « Ultra » l’état de l’art actuel des solutions techniques pour diffuser et recevoir ces nouveaux contenus. Le projet Ultra s’articule autour de deux axes de démonstration :
Le premier est basé sur la diffusion de séquences au format Ultra HD, avec une qualité qui correspond aujourd’hui limitée par les caractéristiques des premiers téléviseurs UHDTV actuellement disponibles dans le commerce.
Le deuxième axe est la diffusion d’un programme HD en HEVC (transcodage temps réel d’un programme de la TNT).
 
L’objectif premier du consortium est de pouvoir démontrer des solutions dans un environnement proche d’un réseau opérationnel,afin de se positionner sur un marché d’avenir. En effet les premières chaînes TV Ultra HD sont attendues pour 2015.
 
« La plateforme ImaginLab et son réseau DVB T2 rendent réalisables ces démonstrations dans la mesure où c’est l’une des rares plateformes d’innovation ouvertes en France qui permettent de mettre en place un flux de travail en adéquation avec un environnement réel de diffusion télévisuelle » confie Michel Corriou, responsable du projet.
 
Le projet « Ultra » a bénéficié des contributions d’autres projets collaboratifs labellisés par Images & Réseaux, notamment le projet Eureka/Celtic+ H2B2VS, les projets FUI 13 Austral et 4EVER, le projet FUI 14 OptiSaT2.
 
Les démonstrations seront présentées lors des trophées « Loading The Future 2013 » organisés par Images & Réseaux le 14 novembre prochain à l’ESC Rennes. Les démonstrations seront suivies d’un atelier sur ces nouveaux enjeux de la télévision numérique.
 

ET POUR L’UTILISATEUR FINAL ?

 
Le nouveau format Ultra HD vise à améliorer l’expérience vécue par le spectateur qui bénéficie d’une meilleure qualité d’image. On parle d’une résolution quatre fois supérieure à celle d’un téléviseur HD classique, ce qui constitue un nouveau pas dans l’immersion des utilisateurs.
Concernant l’adoption du nouveau standard de compression HEVC, c’est une des conditions du déploiement de programmes Ultra HD et elle va aussi permettre d’optimiser la diffusion de contenus HD dans les réseaux actuels grâce notamment à une diminution significative de la bande passante nécessaire, à qualité d’image égale.